Valeria CIMMIERI

Valeria CIMMIERI

Diplômée en Lettres Classiques de l’Université de Padoue (Italie).

Doctorante en Italien (3ème année) de l’Université de Toulouse-Le Mirail (équipe de recherche Il Laboratorio, rattachée à l’École Doctorale  » ALLPH@ « , E. A. 4153), sous la co-direction de Jean-Luc Nardone, et de Silvano Salvatore Nigro (ENS Pise), sur le thème  » Femmes et pouvoir dans le théâtre italien des XVIe et XVIIe siècles « .

Axes de recherche : le théâtre italien de la Renaissance et de l’âge baroque ; la réception de l’Antiquité dans la littérature italienne ; les pratiques et enjeux de l’édition des textes antiques à l’époque moderne.

Participation à plusieurs colloques et plusieurs travaux parus ou en cours. Notamment :

*  » Médée dans le théâtre tragique italien des XVIe et XVIIe siècles : la question de la participation de la femme au pouvoir « , communication au colloque international  » Théâtre et politique « , Université de Bretagne Sud, Lorient, 25-26 mars 2011.

*  » Un remaniement de l’Énéide à Venise. L’Achille et l’Enea de Lodovico Dolce (1571) « , communication à la journée d’études  » Les commentaires de l’Énéide à la Renaissance « ,Université de Paris 7, le 22 avril 2011.

*  » Perspectives de la guerre dans la Celinda de Valeria Miani (1611)  » in La guerre mise en scène. Théâtre et conflits dans l’Italie du XVIIe siècle. Actes de la journée d’étude, Université de Paris 8-Saint-Denis.
*  » Introduction  » à Mémoires. Frammenti di vita teatrale tratti dai Mémoires, le opere e le lettere di Carlo Goldoni, de Maurizio Scaparro et Tullio Kezich, traduit de l’italien par Muriel Gallot, Toulouse, PUM.