Claude VILARS

Claude VILARS

Son mémoire de Maîtrise sur plusieurs pièces de Sam Shepard, soutenu à l’université d’Avignon, et suivi de celui du DEA, l’a amenée à approfondir sa recherche sur cet auteur dans une thèse de Doctorat intitulée Théâtre et Identité dans le Théâtre de Sam Shepard, thèse soutenue à l’université de Montpellier III. Elle a eu eu l’occasion d’écrire quelques articles sur cet auteur correspondant aux thèmes explorés annuellement par la revue Théâtres du Monde, éditée par l’université d’Avignon, entre 1997 et 2001, soit cinq articles, puis trois autres depuis 2010.

Cet auteur américain, méconnu en France et pourtant le plus grand actuellement aux États-Unis, est joué sur de nombreuses scènes en permanence et continue à produire des pièces dont les « premières » sont souvent jouées à Dublin : ces œuvres cernent toujours de plus près l’objet d’une de ses obsessions. Un projet d’écriture lié à son œuvre – qui concerne la mémoire, sa transmission et, d’une certaine façon, l’immortalité que permet la mémoire, projet mis en place dans ses grandes lignes – devrait se concrétiser dans le courant de cette année.

Elle est membre du comité de rédaction de Théâtres du Monde.